21 septembre 2020

L’enjeu écologique des énergies renouvelables

1 . Qu’appelle-t-on au juste « énergies renouvelables » ?

Les énergies renouvelables sont les sources d’énergies qui se renouvellent naturellement. Elles sont fournies par des phénomènes naturels :

  • Le soleil (énergie thermique, photovoltaïque et thermodynamique)
  • Le vent (énergie éolienne et houlomotrice)
  • L’eau (énergie hydraulique par les barrages, marémotrice par les marées)
  • La terre (énergie géothermique)
  • Les végétaux (énergie dite « houille verte » avec les biocarburants, la biomasse, le biogaz)

Ces énergies, qui peuvent se renouveler, ont aussi d’autres avantages :

  • produire peu/pas de déchets et de pollution
  • aider à lutter contre les rejets de CO2 et l’effet de serre
  • permettre une meilleure gestion des ressources locales
  • offrir une nouvelle filière pour l’emploi

Le pétrole, le gaz naturel et le charbon ne sont pas des énergies renouvelables mais des énergies fossiles dont les stocks, constitués durant des millions d’années, sont épuisables. De la même façon, l’énergie nucléaire actuelle, n’est pas une énergie renouvelable car la réserve d’uranium est limitée.

2 . Comment fonctionne les énergies renouvelables ?

L’énergie solaire est produite de deux façons :

  • Le solaire photovoltaïque, des modules utilisent la lumière du soleil pour produire l’électricité. Des panneaux sont installés sur les murs ou sur les toits pour servir de récepteurs.
  • Le solaire thermique, des capteurs vitrés intégrés à l’architecture produisent de l’eau chaude ou de l’électricité à l’aide de la vapeur.

L’énergie du vent est captée par des éoliennes, version moderne des anciens moulins à vent. Ce sont des aérogénérateurs actionnés par le vent qui produisent l’électricité pour alimenter des réseaux de distribution.

L’énergie hydraulique utilise la force de l’eau :

  • Dans les barrages, les turbines sont reliées à un générateur pour utiliser la force motrice des chutes d’eau et fabriquer de l’électricité sur le réseau.
  • Dans les usines marémotrices, les turbines utilisent la force de la marée pour fabriquer l’électricité.

L’énergie géothermique : la chaleur puisée dans le sous-sol est utilisée pour le chauffage ou l’électricité.

Les énergies biomasses ont les végétaux pour matières premières :

  • La biomasse procure de la chaleur par combustion du bois et de ces dérivés (copeaux, sciure)
  • Le biogaz est fourni par la fermentation de déchets organiques (procédé de méthanisation)
  • Les biocarburants proviennent de plantes cultivées (tournesol, betterave, colza)

3 . Pourquoi des énergies renouvelables ?

Les sociétés du XXIe siècle ont pris conscience de l’urgence à mettre en œuvre des moyens pour stopper le réchauffement climatique, la pollution dévastatrice, l’épuisement des stocks d’énergie fossile. Impossible cependant de se passer d’énergie, source de progrès et de développement. Toutes les activités humaines en dépendent. Il s’agit donc de se donner les moyens de consommer moins et mieux pour une meilleure efficacité énergétique. Les énergies renouvelables apportent une solution écologique au problème de l’énergie. Encore en voie de développement, leur production ne représente en 2012 que les 20 % environ de la production mondiale mais elle est en continuelle augmentation.

De nombreux états se sont engagés dans le renouvellement énergétique :

  • Les États-Unis, les plus grands consommateurs d’énergie, sont aussi les premiers pour les investissements dans les énergies renouvelables.
  • En Europe, les 27 états membres s’appliquent à respecter les objectifs de l’Union Européenne :
    • limiter l’effet de serre causé par le CO2 rejeté dans l’atmosphère
    • pallier à la baisse inéluctable des stocks d’énergies fossiles
    • favoriser l’indépendance énergétique en Europe en diversifiant les sources d’énergies
    • Décentraliser les lieux de production électrique en utilisant les ressources régionales
    • Moderniser les moyens de production
    • Aider les pays en développement à s’équiper
  • La France, engagée depuis 2005, dispose d’un programme prometteur en énergies solaire et éolienne en accord avec le Grenelle de l’Environnement.Les responsables du secteur de l’énergie investissent dans la recherche de solutions efficaces pour enrayer un processus encore réversible. En cours d’expérimentation, de nouveaux procédés en nanotechnologie et en photocatalyse promettent des résultats performants dans les domaines de décontamination des carburants et de production solaire.

4 . Rio 2022, sixième Sommet de la Terre

La ville de Rio, au Brésil, va recevoir le sixième Sommet de la Terre en 2022. Les Nations Unies vont réunir des représentants du monde entier pour réfléchir à l’avenir de la planète. L’objectif est de planifier les mesures favorables à l’environnement. Cinquante mille participants sont attendus pour cette conférence où seront débattus les grands enjeux de la planète.

    Trois thèmes sont fixés au programme :

  • création d’un Conseil de la Terre
  • création d’un Institut sur les océans et sur le climat
  • programme d’actions 2000-3000

Il y a vingt ans, le premier Sommet de Rio avait lancé le programme d’action qui a débouché, en 1997, sur le Protocole de Kyoto pour limiter les gaz à effet de serre.